La vigne, le vin : nos méthodes de travail

Le saviez-vous ?
Lors de la première apparition de notre vin dans les éditions Feret (voir notre page histoire de la propriété), notre vin a été répértorié comme « cru artisan ».
Chacun a entendu parler des « grands crus classés ». La dénomination « cru bourgeois » est également relativement connue et peut -être connaissez-vous aussi l'intitulé « cru artisan ». Il fut un temps ou il existait aussi des « crus paysans ».
Mais connaissez-vous l'origine de ces dénominations ?

Avant la classification des vins de Bordeaux de 1855 ( instauré à la demande de Napoléon III à l'occasion de l'exposition universelle de Paris ), les vins du Médoc étaient qualifiés en fonction de l'activité des propriétaires.
Ainsi les crus bourgeois étaient des vins dont les propriétaires étaient des citadins ou des commerçants.
La dénomination crus artisans était réservée aux propriétaires dont le métier principal était autre que vigneron. Ils étaient forgerons, tailleur de pierres, charpentier ou encore maçon et exploitaient leur vigne sur leur temps de loisir.
Le cru paysan était quant à lui, réservé à la production de vin des petits fermiers.